Weiss Architecture Studio

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae lorem.

spectacle et espace bar en préambule d’une salle de concert

Les Abattoirs – SMAC – Bourgoin 38 /

Depuis 1999, plus de 1200 groupes ont été programmés, tant régionaux, nationaux, qu’internationaux.
La bar a vu passer – et pas seulement – plus de 100 000 spectateurs jusqu’ici. Ils se devaient d’avoir un espace à la hauteur en préambule. 

Les abattoirs

Le projet de rénovation de l’espace d’accueil et du bar des Abattoirs consiste à repenser l’épiderme d’un lieu. En l’occurence, celui d’une salle de concert réputée pour sa programmation, son acoustique et son intimité.

… ‘’Jusqu’ici quand on nomme ce lieu de transition entre l’extérieur et la salle de concert on l’appelle la K-fet’’… , les choses sont dites et posées. Repenser le lieu n’était pas seulement fonctionnel, il fallait lui donner une identité : considérer l’espace bar comme le parvis de la salle, et plus encore comme un lieu autonome, comme un CLUB. Du sol au ciel, du ciel aux étoiles tout devait changer.

Le SOL

Avant, un sol carrelé 30×30 blanc-gris sans caractère, un damier qui rétréci l’espace et nous renvoie une image de bureau.

Après, une résine noire, profonde, qui s’étend comme un liquide ; sans limite, l’espace n’a alors plus de fin, il est infini.

Le CIEL

Avant,  tout comme le sol, le faux plafond, en dalle 60×60 nous renvoie l’image de bureau. 

Après, un système de plafond suspendu acoustique, forme un ciel dessiné. Un ciel qui se réfère au cordage des instruments en proposant des lignes transversales. Ce nouveau plafond n’est pas homogène, il s’interrompt à différents endroit pour laisser voir la hauteur d’origine et le côté technique. En levant alors les yeux, on est déjà dans le scénique.

Les ETOILES

Pour animer le lieu et en particulier le plafond, nous avons travaillé entre les lignes pour donner de l’épaisseur. La lumière sculpte l’espace, tamise le lieu et créer l’ambiance.

Et au milieu TRONE Le BAR,

Enfin, le bar n’est plus accessoire, c’est le centre de l’espace, il est sur scène. Dans cette écrin noir, seul le laiton avait sa place, il est raccord avec l’instrument dans le sens large. Les cuivres, les cordes … sa couleur se retrouve jusque dans les bulles de la bière ou du champagne. Marié au valchromat noir, le laiton donne cette touche chic sans être ostentatoire, il appartient au monde du spectacle. 

* Les travaux ont été réalisé en 2020 entre les 2 confinements résultants de la COVID-19…

L’anecdote nous est cher, car elle témoigne que devant la difficulté il faut être résistant, voir désobéissant. Devant la morosité, avec les confinements, en période de couvre-feu, nous avons avec les abattoirs et la CAPI, réalisé un bar pour une salle de concert, nous avons misé sur la vie, jusqu’à son inauguration